Mode de cotation

Cette section aborde deux notions relatives à la façon dont est coté un cours de change. Tout d'abord, pourquoi lorsque l'on demande une cotation sur le marché des changes, le prix comporte-t-il 2 cotés ? A quoi correspondent-ils ? Pourquoi le prix est-il donné de cette façon ? Ensuite, qu'entend-on par cotation au certain ou à l'incertain ?

Cotation : 2 cotés

Sur le marché des changes, les cotations comportent habituellement deux cotés.

Cela vaut bien évidemment pour le change comptant mais aussi pour les prêts et emprunts ou les swaps de change.

Pourquoi faut-il 2 côtés ?

Les 2 côtés mettent en évidence un écart qui correspond à la différence entre les 2 cours, taux ou points.

Cet écart est également appelé spread et correspond au coût du risque pris par la contrepartie qui exprime la cotation (le coteur).

Ce risque est fonction du produit, de la paire de devises ou de la devise (pour les prêts et emprunts), du montant traité, de la nervosité du marché et du sentiment que se fait le cambiste sur l’évolution des cours ou taux.

Dans un marché calme, le spread sera réduit mais dans un marché agité, il augmentera et pourra même arriver à disparaître (ou à être infini) car les coteurs ne fourniront plus qu'un seul côté.

En effet, dans un marché en forte hausse, il y a pénurie de vendeurs (ou de prêteurs) et dans un marché en forte baisse, pénurie d'acheteurs (ou d'emprunteurs), ceux-ci estimant qu'en différant leurs ordres ils pourront réaliser leurs transactions à un meilleur cours ou taux.

Le principe d'une cotation comportant deux cotés est le propre des marchés de gré à gré.

Signification de chacun des côtés

Le prix situé à gauche est toujours inférieur au prix situé à droite. Voici un exemple de cotations de change pour différentes paires de devises (remarque : cours réels figés uniquement donnés à titre d'exemple) :

Paire de devises Bid Ask
EUR/USD 1,0039 1,0043
GBP/USD 1,1840 1,1841
USD/JPY 138,75 138,78
USD/CHF 0,9789 0,9793
USD/CNY 6,7578 6,7598

Chaque côté de la cotation a une signification bien précise pour chacun des intervenants selon que celui-ci a fourni le prix (le coteur) ou l'a demandé.

Sur la page citée en exemple, le fournisseur de prix est en position de coteur. Pour lui :

  • le cours de gauche correspond au prix acheteur (en anglais, bid), c'est-à-dire le prix auquel le coteur accepte de payer la devise principale,
  • le cours de droite correspond au prix vendeur (en anglais, ask ou offer), c'est-à-dire le prix auquel le coteur accepte de céder la devise principale.

Inversement, pour celui qui a demandé le prix (le client) :

  • le cours de gauche correspond au prix à la vente (prix auquel le client peut vendre la devise principale),
  • le cours de droite correspond au prix à l'achat (prix auquel le client peut acheter la devise principale).

Exemple :

Supposons que nous demandions à notre banque préférée un prix d’EUR/USD et que nous obtenions la cotation suivante : 1,3460 / 1,3465. Cela signifie :

bid et ask
Les 2 côtés d'une cotation EUR/USD

Bien entendu, il arrive fréquemment que le coteur se retrouve en position de demandeur, par exemple si notre banque demande une cotation à une autre banque. Dans ce cas, elle vendra sur le cours de gauche et achètera sur le cours de droite.

Ce principe s'applique de façon identique aux cotations des taux ou à celle des points de swap.

Quoi ma gueule ?

Dans un marché calme (donc n’amenant aucune équivoque sur le cours), le prix sera simplement donné à l'aide d'une partie du cours : les points (en anglais pips).

Il s'agit des 2 derniers chiffres situés à droite du cours. Ainsi en reprenant l'exemple précédent (EUR/USD = 1,3460/65) la cotation sera exprimée sous la forme 60/65.

Le chiffre précédant immédiatement les points est la figure  (ou gueule) : il s'agit du 4 dans notre exemple. Ce chiffre est fourni dans le cas où le marché est agité ou lorsque les prix varient autour d'une figure.

figure et points
Figure et points d'un cours de change

Bien entendu ces principes sont à adapter en fonction du nombre de chiffres après la virgule. Ainsi pour l’USD/JPY, par exemple, dont le cours ne comprend généralement que 2 chiffres après la virgule, ces derniers représentent les points et la figure est le chiffre qui précède immédiatement la virgule.

Cotation au certain ou à l'incertain

Prenons un exemple simple et concret.

Lorsque vous vous rendez à la station-service pour faire le plein, on vous indique que 1 litre d'essence vaut x Euros.

Sous cette forme, on peut dire que le prix de l'essence est donné au certain contre Euro.

Au lieu de ça, nous pourrions avoir l'indication suivante : 1 Euro vous donne x fraction de litre d'essence.

Ici, on dirait alors que le prix de l'essence est donné à l'incertain contre Euro.

Revenons maintenant au marché des changes et à la cotation des monnaies entre elles.

Cotation à l'incertain

Avant l’arrivée de l’Euro, l’usage voulait que la majorité des pays cote les devises étrangères contre leur monnaie nationale.

Ainsi à Paris, on trouvait les cotations de l’USD/FRF, DEM/FRF, GBP/FRF, etc.

Ce mode de cotation est appelé cotation à l’incertain : une unité de la devise étrangère est exprimée en n unités de la monnaie locale.

En France par exemple, le cours USD/FRF = 6,3250 signifiait 1 USD (devise étrangère) = 6,3250 FRF (monnaie locale).

Ce type de cotation était utilisé par les principales places Européennes avant la mise en place de l'Euro.

Cotation au certain

Sur d'autres places en revanche, on cote la monnaie locale contre les devises étrangères.

C'est le cas à Londres où l'on trouve des cotations en GBP/USD, GBP/JPY, etc.

Ce mode de cotation est appelé cotation au certain : une unité de la monnaie locale est exprimée en n unités de la devise étrangère.

À Londres, par exemple, le cours GBP/USD = 1,6165 signifie 1 GBP (monnaie locale) = 1,6165 USD (devise étrangère).

Ce type de cotation est utilisé à Londres pour la Livre Sterling, à New-York (depuis 1977) pour le Dollar et, depuis la mise en place de la monnaie unique, sur toutes les places de la zone Euro pour l'Euro.

Calculs de la contre-valeur d'une monnaie

Pour un couple de devise donné, le cours exprime la cotation au certain de la devise directrice par rapport à la devise dirigée.

Soit, par exemple la cotation suivante :

EUR / JPY = 132,50

Ce prix représente la cotation au certain de l'EUR par rapport au JPY.

Sauf indication contraire, le montant de la transaction concerne toujours la devise directrice (l'EUR dans notre exemple).

Pour calculer la contre-valeur en JPY de 1 million d’EUR, l’opération à utiliser est la multiplication :

1 000 000 (EUR) x 132,50 = 132 500 000 JPY.

Cependant, pour des besoins spécifiques, le montant de référence peut être exprimé dans la devises dirigée. Dans ce cas, pour calculer la contre-valeur en EUR de 150 millions de JPY, l’opération à utiliser est la division :

150 000 000 (JPY) / 132,50 = 1 132 075,47 EUR.