Stratégies simples

Les opérations de base permettent déjà d'établir des stratégies simples. Quelles sont ces stratégies ? À quels objectifs répondent-elles ? Jusqu'où peuvent aller les gains pour l'acheteur ? Et pour le vendeur ?

Profils de gains ou de pertes

Compte tenu des principes évoqués précédemment, on distingue quatre opérations donnant lieu à quatre stratégies sur les options de change :

  • acheteur de call : acheteur du droit d'acheter une devise contre une autre,
  • vendeur de call : vendeur du droit d'acheter une devise contre une autre,
  • acheteur de put : acheteur du droit de vendre une devise contre une autre,
  • vendeur de put : vendeur du droit de vendre une devise contre une autre.

Puisque, lorsqu'on achète une devise, on en vend une autre, un acheteur de call sur la devise principale est un vendeur de put sur la devise secondaire et inversement.

Ces positions donnent lieu à des gains ou des pertes selon le sens de l'option (achat ou vente) et le type (call ou put). Dans les schémas qui suivent, on suppose que l'acheteur exerce son droit de façon logique, c'est-à-dire dès que le prix du sous-jacent devient défavorable.

Le tableau ci-dessous présente une vue synthétique des stratégies et profits résultants :

  Call Put
Acheteur
  • Droit d'acheter
  • Paiement d'une prime
  • Risque limité à la prime
  • Profit potentiellement illimité
  • Droit de vendre
  • Paiement d'une prime
  • Risque limité à la prime
  • Profit potentiellement illimité
Vendeur
  • Obligation de vendre
  • Réception d'une prime
  • Profit limité à la prime
  • Risque potentiellement illimité
  • Obligation d'acheter
  • Réception d'une prime
  • Profit limité à la prime
  • Risque potentiellement illimité

Acheteur de call

Objectif L'acheteur de call pense que le cours montera significativement. Il est fortement haussier (en anglais, bullish).
Gain Potentiellement illimité. Plus le cours du sous-jacent est supérieur au point mort, plus le gain est élevé (mais comme le dit le dicton  Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel).
Perte Limitée au montant de la prime. Se produit si le cours du sous-jacent à l'échéance est inférieur au prix d'exercice.
Point mort Prix d'exercice + prime.
gains et pertes pour un acheteur de call
Gain et perte pour un acheteur de call

Vendeur de call

Objectif Le vendeur de call est certain que le marché ne va pas monter (et donc que l'acheteur de son call n'exercera jamais son droit).
Gain Limité au montant de la prime. Se produit si le cours du sous-jacent est inférieur au point mort. Plus le prix d'exercice est in the money, plus la prime est élevée.
Perte Potentiellement illimitée. Plus le cours du sous-jacent est supérieur au prix d'exercice plus la perte est élevée.
Point mort Ne s'applique pas.
gains et pertes pour un vendeur de call
Gain et perte pour un vendeur de call

Acheteur de put

Objectif L'acheteur de put pense que le cours baissera significativement. Il est fortement baissier (en anglais, bearish).
Gain Potentiellement illimité. Se produit si le cours du sous-jacent est inférieur au point mort (mais le cours du sous-jacent ne peut jamais être négatif !)
Perte Limitée au montant de la prime. Se produit si le cours du sous-jacent à l'échéance est supérieur ou égal au prix d'exercice.
Point mort Prix d'exercice - prime.
gains et pertes pour un acheteur de put
Gain et perte pour un acheteur de put

Vendeur de put

Objectif Le vendeur de put est certain que le marché ne va pas baisser mais il n'est pas sûr qu'il va monter. Il est modérement haussier (en anglais, bullish) mais pas baissier (en anglais, bearish).
Gain Limité au montant de la prime. Se produit si le cours du sous-jacent est supérieur au point mort. Plus le prix d'exercice est in the money, plus la prime est élevée.
Perte Potentiellement illimitée en cas de Krach du marché (heureusement, le cours du sous-jacent ne peut jamais être négatif !).
Point mort Ne s'applique pas.
gains et pertes pour un vendeur de put
Gain et perte pour un vendeur de put