Rappel sur les calculs d'intérêts

On sait tous, plus ou moins, calculer un pourcentage. Et donc des intérêts. Mais savez-vous qu'il existe plusieurs méthodes de calcul des intérêts ? Et quelle est la base de calcul à utiliser pour les opérations qui nous intéressent ?

Base de calcul des intérêts

Comme nous le verrons plus loin, l'une des composantes du calcul des intérêts est la fraction d'année sur laquelle porte le calcul.

Cette fraction se calcule en faisant le rapport entre la durée de la transaction et le nombre de jours de l'année : Durée/Nombre de jours dans l'année.

C'est ce que l'on appelle la convention de base et elle est censée répondre à différentes questions :

  • comment calculer le nombre de jours entre deux dates ?
  • combien de jours comporte un mois ?
  • combien de jours comporte une année ?

Ces questions peuvent sembler simples a priori, cependant, elles sont souvent la résultante d'usages de marché et de places.

Ainsi, même si certaines conventions sont largement acceptées, certains pays en utilisent d'autres pour leur propre monnaie et il est préférable de les connaître avant de faire des calculs !

Pour les opérations qui nous intéressent, nous utiliserons les 2 conventions de base décrites ci-après mais sachez, qu'il en existe bien d'autres.

Base Exact/360

Pour cette base, la durée de l'opération est égale au nombre de jours exact (voir Calcul de la durée des opérations).

L'année quant à elle, a une durée fixe de 360 jours, qu'elle soit ou pas bissextile.

Cette base est également appelée Money Market / 360, AMM (Annual Money Market) ou (in french) base Monétaire.

Cette base est notamment utilisée pour les calculs d'intérêts proportionnels des opérations de trésorerie dont la durée n'excède pas 1 an.

Base Exact/365

Il s'agit d'une variante de la base Exact/360 principalement en vigueur en Grande-Bretagne et dans les pays du Commonwealth.

Pour cette base, la durée de l'opération est égale au nombre de jours exact (voir Calcul de la durée des opérations).

L'année quant à elle, a une durée fixe de 365 jours, qu'elle soit bissextile ou pas.

Cette base est également appelée Money Market / 365.

Cette base est utilisée pour le même type d'opération que celles utilisant la base Exact/360 lorsque celles-ci sont libellées en GBP ou AUD par exemple.

Méthode de calcul des intérêts

Nous n'allons décrire ici que la méthode dont nous aurons besoin pour nos calculs.

Il s'agit de la méthode dite des Intérêts post-comptés (également nommée in fine) mais sachez qu'il existe d'autres méthodes de calcul (par exemple la méthode dite des intérêts pré-comptés que nous utiliserons pour les FRA's).

Cette méthode pose que les intérêts sont payés en une fois à l'échéance de la transaction. Elle est notamment utilisée pour les opérations standards de prêt et d'emprunt ce qui nous arrange bien.

La formule de calcul est la suivante :

Intérêts = Capital x Taux x Durée

Avec les variables suivantes :

  • Capital : montant du capital prêté ou emprunté,
  • Taux : taux de placement annuel (en pourcentage),
  • Durée : fraction de l'année sur laquelle porte le prêt ou l'emprunt (base Exact/360).

Exemple : soit 100 000 € emprunté pendant 180 jours au taux de 0,85 %

Intérêts = 100 000 x (0,85/100) x (180/360) = 425 €